lundi 6 mai 2013

Lundi 06 mai 2013 / 17° à 20h00, pas de vent, temps très sec.

Les deux objectifs de cette visite étaient de marquer les reines qui n'avaient pu l'être auparavant et éventuellement de poser les hausses, toujours absentes à cette date.
Depuis la dernière ouverture des ruches, très distante en jours (12 avril),  une visite rapide avait eu lieu entre temps, sans ouvrir, juste en observant l'activité au travers du couve-cadres transparent. Un premier signe pas encourageant était en train de poindre. Les cadres ne se couvraient pas rapidement d'abeilles comme les autres années à la même période et l'activité au trou de vol était moindre. Il fallait donc confirmer tout ceci.


Le premier objectif du marquage des reines a été réalisé assez facilement en grande partie à cause d'une population d'abeilles très moyenne.


Juste le temps de bien laisser sécher les marques au crayon Posca et le tour était joué.


Première constatation dans les ruches : les cires gaufrées sont construites très lentement. Le cadre pliable de Duonuc posé lors de la dernière visite n'est pas encore entièrement construit ni même l'autre cire sur cadre normal. 

La ponte est faiblarde bien que le couvain de mâle soit présent, la présence de pollen est minime de même que le nectar.

La population d'abeille ne peut pas croître avec si peu de pollen et de nectar. Une construction parasite a été détectée mais ce n'est pas une cellule de reine. 


La ruche la plus développée a été recouverte d'une hausse mais sans aucun espoir pour la première miellée de l'année. Croisons les doigts pour qu'il n'en soit pas de même pour celle d'été.



Une partition a été posée dans l'autre ruche qui l'a fait passer de 10 cadres à 8 et un nourrisseur couvre-cadres a été ajouté afin d'essayer d'accélérer les choses.Le sirop sera apporté demain.





L'environnement des ruches est entièrement blanc de fleurs de cerisiers, de poiriers, pommiers et d'autres fruitiers, mais une observation attentive des abeilles sur les fleurs laisse à penser que la forte sécheresse actuelle ne permet pas à ces fruitiers de produire beaucoup de nectar puisque les abeilles ne visitent les fleurs que très très rapidement comparativement aux autres années.
Cette année il est prévu de remplacer une ancienne reine voire une deuxième pourtant jaune de l'année dernière.

Rendez-vous à la prochaine visite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire