jeudi 23 septembre 2010

Transfert de passion

Le deuxième point de départ de cette attirance pour le monde de l'abeille est issu de l'influence de cet instituteur qui se gardait bien de parler directement de son expérience en apiculture.
Ce n'est qu'au fil des semaines qu'il nous sensibilisa progressivement à ce monde magique. Une fin d'après-midi d'octobre, il approcha de la grande baie vitrée de la classe un cadre de bois avec en son centre de bien belles figures géométriques les unes à coté des autres. Par transparence et sous le soleil doré de l'automne c'était un véritable émerveillement. Cependant, le souvenir prédominant qui me reste encore aujourd'hui est plus celui d'une senteur que celui d'une vision. Cette douce odeur de miel que ce cadre répandait dans la classe m'attirait à un tel point que j'avais envie de coller le nez sur ce cadre à n'en plus finir.
A la différence d'autres instituteurs de l'école, le nôtre avait disposé son bureau en fond de classe et non sur l'estrade à l'aplomb du tableau noir qui était d'ailleurs plus vert que noir me semble-t-il.
Un jour est apparu ostensiblement sur son bureau un pot de plastique transparent sur lequel figuraient les mêmes figures géométriques que sur le cadre, ce pot était fermé d'un couvercle blanc. De quoi s'agissait-il ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire