dimanche 6 avril 2014

Première hausse 2014


Samedi 5 avril 2014 : soleil / 20 degrés / 18h45







La saison des floraisons de fruitiers bat son plein, les abeilles sont à l'ouvrage.
.




La visite d'aujourd'hui au rucher était normalement consacrée au changement du plateau, à la pose de nouveaux cadres de cire gaufrée et au marquage de la reine. Mais ça c'était de la théorie car la réalité en en a voulu autrement.



Dès le déplacement de la ruche pour remplacer le plateau le poids de cette dernière laissait augurer d'un changement de programme en profondeur. La ruche était très très lourde sur 8 cadres.
Au fur et à mesure de la levée des cadres, l'évidence est implacable.




De magnifiques  plaques complètes de couvain concentré sur la totalité des cadres ont obligé l'apiculteur à élargir l'espace de travail des abeilles en passant rapidement sur 10 cadres.


Comme prévu la ruche est passée au tamis avec une grille à reine pour la trouver. La seule certitude était que cette reine n'était pas marquée et, là aussi, la très forte population allait rendre cette tâche difficile. Dans cet amas d'abeille c'était un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin. L'espace d'un court instant elle est apparue mais le temps de se saisir de la pince qu'elle avait déjà pris la poudre d'escampette. Ce sera donc pour une autre fois.






Sans attendre la décision est vite prise de poser la grille à reine métallique ....



.... et de poser la première hausse de l'année avec un mois d'avance sur la saison passée. 

Pour rappel, la première hausse 2013 a été posée le 6 mai.




On ajuste vite fait la hausse avant de reposer le couvre-cadres transparent, l'isolant et le toit.




Avant de quitter le rucher, une deuxième ruche est équipée d'une trappe à pollen sans son tiroir-panier et sans sa grille pour habituer les abeilles à la présence de cette trappe qui entrera en fonction dans quelques temps.









En conclusion, la ruche la plus dynamique du rucher est la seule à posséder une reine rouge née dans le rucher l'année dernière. Dire qu'il était prévu de la changer ....Toutes les autres ruches ont une reine de la même année que l'autre mais achetée chez des vendeurs de reines. Le résultat est calamiteux à cette époque de la saison, ce qui peut amener à réfléchir sur la nécessité de produire ses propres reines. Le constat est partagé cette année par plusieurs apiculteurs.
En 2013, on nous a vendu des reines de piètre qualité et ceci quel que soit le vendeur puisque les ruches possèdent des reines de provenances différentes (Luxembourg et Grèce).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire