lundi 6 juin 2011

Arrivée de la deuxième colonie





Dimanche 05 juin 2011.
Comme prévu dès la création du rucher, ce dernier va s'étoffer progressivement et la deuxième colonie vient d'arriver.

L'essaim sur cinq cadres va trouver domicile dans une ruche neuve Dadant 10 cadres, mais cette fois, en épicéa contrairement à la première qui était en pin maritime. Histoire de densité de bois dont nous reparlerons sans doute en cours d'hiver.







De taille relativement modeste cet essaim disposera dès à présent d'un cadre-nourrisseur avec 2,5 Kg d'un sirop élaboré selon les proportions suivantes : 23% de fructose, 30% de saccharose, 20% de glucose, 27% d'eau. Cette précaution est nécessaire afin de stimuler les abeilles et favoriser la ponte de la reine pour renforcer la colonie et bâtir vite les 4 cadres neufs garnis de cires gaufrées ainsi qu'un cinquième en cours de construction.










Le risque de pillage est diminué par l'usage de ce cadre-nourrisseur qui préserve bien le sirop de l'extérieur de la ruche mais aussi par l'utilisation d'une porte d'entrée relativement réduite par comparaison aux entrées entièrement libres qui sont en cours sur les ruches en pleine activité à ce stade de l'année.














Tout est prêt, l'enruchage peut commencer par l'inspection des différents cadres, leur constitution (miel, pollen, couvain) et la recherche de la reine.













Cette fois nous avons plus de chance puisque la reine est bien marquée de sa couleur blanche codifiée pour l'année 2011. Sur la gauche de l'image il est possible d'apercevoir de minuscules oeufs blancs chacun au fond de leur cellule.











Une dernière inspection du positionnement des cadres issus de la ruchette, des cadres neufs et du cadre-nourrisseur.

















Il est temps maintenant de procéder à la fermeture de la ruche par la pose du couvre-cadres jusqu'à la prochaine visite dans une quinzaine de jours environ.














Plus lourd et plus esthétique qu'un toit plat, le toit chalet protégera bien la ruche pendant les mois difficiles. D'ici là, laissons cette nouvelle colonie s'adapter à son nouvel environnement et se préparer à la production de miel pour la saison prochaine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire